Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le droit imprescriptible des peuples à disposer d'eux-mêmes,

Publié le par Les Malaugenoux

et donc de Montpoulet à revendiquer son indépendance,

DSCN1210   

s'accompagne du devoir incontournable d'entretenir ses voies de communication.

DSCN1205  

 Il y en a autant à Montpoulet qu'au Vatican.  

  DSCN1196

Tout d'abord rectifier le profil du chemin pour que l'eau sorte im-mé-dia-te-ment et ne ruisselle pas le long des ornières qui iront crescendo (si ce n'est de profundis). 

DSCN1197  

Ensuite faire venir du volcan de Montbard, endormi depuis peu, du granite concassé.

 DSCN1203

 

 DSCN1204

 Enfin, il faut encore rectifier le profil et damer.  

DSCN1206

Les pierres qui ont été déterrées...  

DSCN1198

  ... seront avantageusement recyclées...  

DSCN1199  

dans la construction d'un énième muret de souténement. De façon à rectifier le profil de la montagne cette fois, d'une pente raide à un escalier du diable.

Partager cet article
Repost0

C'est le printemps, la faune grouille

Publié le par Les Malaugenoux

DSCN1172

 

Un bruant jaune, ou bruant zizi, assommé contre une porte vitrée,

DSCN1173

 

DSCN1175

 

Et une taupe, ou un "derbou", déterré par notre chatte de garde aînée.

DSCN1178

 

DSCN1179DSCN1180

 

On peut chercher, pas la moindre trace d'oeil.

Publié dans Faune pouletmontoise

Partager cet article
Repost0

C'est le printemps,

Publié le par Les Malaugenoux

les hirondelles sont de retour,   

DSCN1161.JPG

 

et les Grands Travaux de Montpoulet reprennent.

DSCN1166.JPG   Alors, quelle est l'essence brun claire et celle cernée de rouge ? (répondez dans un commentaire en bas de page. On peut gagner une bûche !)

DSCN1167.JPG

  Et quel est l'âge de l'arbre abattu ? (répondez dans un commentaire en bas de page, on peut gagner une deuxième bûche !!!)

 

DSCN1168.JPG

 

Partager cet article
Repost0

Attaque aérienne sur Montpoulet

Publié le par Les Malaugenoux

La dernière était très terrestre, donc (La bête et la poule ) et forcément, nous avions oublié que la menace, la vraie, la permanente, l'imparable, venait du ciel.

DSCN1129.JPG


J'ai d'abord cru à un épervier. Il avait exactement exactement la même livrée que celui qui s'était assomé sur la baie vitrée, qui avait expiré dans mes mains et que j'avais pris pour un faucon...

   

mais celui-ci était au moins une buse (de celles qu'on dit variables; déjà elles ne sont pas faciles à distinguer des autres rapaces, mais si en plus elles varient, la confusion est triple). C'est bien ce que pensait Roger, c'est lui qui l'a capturé, pour défendre ses poules, en en mesurant l'envergure...

DSCN1134.JPG

Nous avions oublié, disais-je, que le danger venait d'en haut, parce que le nouveau poulailler est davantage à couvert des Laricios. Mais dès que je l'ai étendu sans le couvrir d'un filet, notre seule DCA, il n'a pas tardé à venir manger du blanc, et du sot-l'y-laisse, et du croupion, l'Autour des palombes, aux tarses massifs et à la prunelle orange, comme dit le livre...

DSCN1489.JPG

Nos voisins ne comprennent pas que nous relâchions les voleurs de poules, mais sincérement, que valent les atours d'un poulet à côté du concentré de liberté farouche qu'est l'autour ?

DSCN1140-copie-2.JPG
(prêt à décoller)

DSCN1141.JPG
(bientôt à l'abri du cèdre bleu)

Publié dans Faune pouletmontoise

Partager cet article
Repost0

L'année du réduve masqué et du gore démasqué

Publié le par Les Malaugenoux

Reduvius personatus d'après Linné, "réduve masqué" pour tout un chacun, c'est l'insecte de la famille des punaises qui semble nous avoir envahis cette année,

DSCN1126

comme les petits cèdres bleus en 2002 ou les gendarmes (un autre insecte) une autre année. Ce fut aussi l'hiver des quatre épisodes neigeux, de quoi douter des Cassandres qui nous rebattent les oreilles avec le réchauffement climatique.

DSCN1112
(C'est ce qu'on peut voir à l'instant des fenêtres du Palais Principal... et princier)


          Nul doute que cela fasse vendre (ou élire), mais tout a une fin et si la conférence de Copenhague a échoué, c'est bien parce que le prétendu unanimisme des scientifiques a été encore battu en brèche par de simples amateurs. Le premier à avoir flairé l'arnaque, c'est, d'après Newsweek du 1er Mars, un certain Steven McIntyre. Dans le célèbre diaporama d'Al Gore une courbe montre l'évolution lente de la température pendant le dernier millénaire et son accentuation récente très soudaine; la courbe ressemble, se dit-il en la découvrant, à la célèbre crosse de hockey (il est canadien) qu'on utilise dans le commerce des pierres précieuses quand on veut arnaquer son client. 
          Ce n'était que le début. Je passe sur quelques épisodes intermédiaires qui ont vu certains chercheurs du Groupe d'experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat refuser de communiquer les données sur lesquelles ils avaient travaillé puis admettre des erreurs. 
          En 2007, un directeur d'école anglaise s'oppose à ce que le diaporama soit projeté à ses élèves et porte plainte pour manque d'objectivité. Et d'après le Guardian du 11 octobre de la même année, le juge Barton, après enquête, reconnaît que le diaporama comporte neuf erreurs grossières qu'il qualifie d'alarmistes et qu'il attribue à une volonté d'exagération. 
         Enfin, de nombreuses voix s'élèvent pour dénoncer les sommes invraisemblables gaspillées à essayer, sans doute en vain, de réduire les émissions de gaz à effet de serre, quand elles seraient bien plus utiles à combattre les effets de ce réchauffement. Sans compter que nombre de ces effets ne sont pas pervers : le froid tue beaucoup plus de vieillards que la canicule, on oublie toujours de le rappeler.

       Et cette quatrième vague de froid et de neige conjuguée à l'invasion du réduve masqué, c'est l'ironie du et des temps qui pointe son doigt vers les alarmistes démasqués du WWF, de Greenpeace et des autres organisations indépendantes de tout sauf de leur propre prospérité.

ERRATUM 2016 : il ne s'agit pas du tout du réduve masqué de l'ami Linné mais de la punaise du pin, une invasive du continent américaine présentée dans cet article

Publié dans Faune pouletmontoise

Partager cet article
Repost0

La polygamie...

Publié le par Les Malaugenoux

des chats nous arrange bien. En effet, l'amant de nos trois chattes, sauvage de chez sauvage, le vraisemblable géniteur de Rygolo et d'Eole,

2010 neige 2280

est venu squatter leur cave tempérée, leur assiette de croquettes et, tout récemment, la faim donnant toutes les audaces, leur double bol de lait, sur le seuil de la porte du palais.
Non, il n'a pas les yeux vair...ons :

2010 neige 2275comp

mais d'un bleu tendre :

2010_neige-2297.JPG

Pourquoi cela nous arrange ? Parce que si chacune avait son mari, cela nous aurait fait trois chats supplémentaires et tripler le budget croquettes. Et s'il s'était agi de polyandrie, je vous dis pas la crise économique !

2010 neige 2285

Tandis que le réchauffement climatique persiste, au grand bonheur du rouge-gorge, jamais sinon il n'aurait eu autant de miettes,

2010_neige-2245.JPG

du palais principal, que le contraste neigeux révèle embelli d'horizontales ininterrompues et de vrais faux-aplombs comparables au palais de Numérobis (Astérix et Cléopâtre),

2010 neige 2283


et des congères que la burle amasse dans la plus pure tradition haut-vivaroise.

2010 neige 2294

D'ailleurs, je projette de lancer une ONG : pour la préservation, la promotion et... le subventionnement par l'Etat, de la burle et des congères. Envoyez-moi vos dons.
En flocons.
Partager cet article
Repost0

Le réchauffement s'accentue

Publié le par Les Malaugenoux

Notre plus jeune chatte, Patchouk, nous guette en permanence et dès que nous sortons, nous suit, quelles que soient les conditions. Heureusement, elle n'avait qu'à mettre ses pas dans les miens :

DSCN1088  DSCN1091 
DSCN1093  DSCN1097


DSCN1098


La couche de neige est encore plus impressionnante de l'intérieur :

2010 neige 2225

2010 neige 2229

Et Chouquette se fait implorante, elle aime moins la neige que sa petite-fille.

2010 neige 2232

Les rouge-gorge n'implorent pas, ils se servent :

2010 neige 2240

Partager cet article
Repost0

Boun an

Publié le par Les Malaugenoux

diaporamafigé
Partager cet article
Repost0

La bête et la poule

Publié le par Les Malaugenoux

Ils ont attaqué à l’aube comme il se doit. Ils étaient deux, l’un rabattait, l’autre abattait. Méthodiquement et sans perdre de temps. Sans même celui de la jouissance et de la réflexion. En vrais professionnels. Sans le moindre sentiment. Les naines leur ont échappé, grâce à leur pouvoir, mais ni les pondeuses, ni le maître.
bete 2169
                Pour garder l’un des deux assaillants prisonnier, le cousin Roger a condamné la porte avec un piquet de tente. Je l’ai en main quand je commence à suivre les traces. Intelligentes, les traces, faites pour perdre les poursuivants, avec de nombreux aller-retour. En passant devant le calabert, j’ai une idée. Trois coups de meuleuse et mon piquet devient lance ; quand je pars sur les traces de la Bête, je suis Lancier du Bengale à l’assaut de la frontière du nord-ouest, la Cavalerie fédérale sur les traces des voleurs de chevaux, Calamity Jane et Heraklès en un mélange d’attendrissement féminin (quand même, c’est qu’une bête, c’est pas sa faute, elle avait faim...) et d’inflexibilité vengeresse (Monsieur, si c’étaient mes poules qui étaient venues chez vous, défoncer la porte et tuer votre mastard, n'auriez-vous pas essayé d’empêcher ma volaille de nuire encore ? Et je vous interdis de rire !) 
           Et puis, hein, marre d’être fonctionnaire et d’être protégé de toutes parts, encadré sous tous les angles, assuré contre vents et marées. Envie de redevenir à l’âge de pierre, envie de faire mentir l’évolution selon Darwin, envie d’en découdre avec la vie, même au péril de la sienne…

bete 2156comp
               
L’attaque c’était donc vendredi matin, une des deux bêtes, le (chien) loup s’est échappé à l’arrivée de Roger et de Françoise, l’autre fut donc barricadé à l’intérieur. Furieux, il cherchait à sauter par-dessus la grille mais se heurtait au filet anti-rapaces ; debout, il l’atteignait, à 1,80m. Françoise a appelé la gendarmerie. L’affaire leur paraissant de la plus haute importance, ils annoncèrent qu’ils venaient tout de suite puis, une demi-heure plus tard, que la neige les empêchait de monter. L’armée française n’a pas pu atteindre Montpoulet ! (Prendre note, en cas de guerre avec la France, attaquer en hiver.). Ils conseillèrent d’appeler le maire. Le maire vint en chasse-neige. Il est employé par le maire pour ce faire. Il conseilla soit d’abattre la bête soit de porter plainte à la gendarmerie.

           C’est ce que je fais, après avoir perdu la trace. Samedi matin, une des poules mortes avait été dévorée et la bête s’était glissée dans un trou du grillage, patiemment agrandi à partir d’une maille faible. La gendarmette qui prend ma déposition confirme qu’ici, l’armée française traite d’affaires de la plus haute importance stratégique. Sa première déposition, me confie-t-elle alors que je m’excuse de la déranger pour si peu, les dommages étant estimés à… trente ou trente-cinq Euros, sans compter le préjudice moral des œufs tout chauds et du cocorico disparus, concernait
une plainte contre un coq par trop tonitruant le matin tôt.

bete 2152comp

Partager cet article
Repost0

Leçon de choses n°3 : l'échenilloir

Publié le par Les Malaugenoux

L'échenilloir est un... instrument qui permet de réduire son tour de taille et d'augmenter celui de ses biceps.
Cette apparente contradiction vous paraît suspecte, je m'y attendais; démonstration :

L'échenilloir se compose essentiellement, au bout d'un très long manche télescopique, d'un crochet pour permettre d'accrocher une petite branche de pin...

... et d'une lame en croissant qui se rabat, actionnée par une cordelette que l'on tient d'une autre main (la troisième, étant donné qu'il en faut déjà deux pour tenir le manche en l'air),
et qui coupe la branche de pin.



Pourquoi aller couper de  petites branches de pin à quatre ou cinq mètres de hauteur ? Vous ne le demandez pas, vous l'avez deviné :

C'est parce que c'est là que se trouvent les cocons des chenilles processionnaires,


 bien au chaud pour passer l'hiver aux frais du pin dont elles consomment la sève.





D'où le nom de l'instrument.


Elles ont la réputation d'être urticantes et allergisantes. Alors pourquoi les prenez-vous en main, me demanderez-vous, non ?

C'est parce que nous autres, les Pouletmontois d'altitude moyenne, nous avons développé au cours des âges une étonnante résistance à l'urticance et à l'allergie. Nous ne sommes allergiques à rien, nous voulons goûter à tout...

Ah oui, le tour de taille. Et bien, tenir la perche à bout de bras plus de trente minutes met fortement à contribution abdominaux et biceps. Quelques journées par an de ce traitement et, non seulement vous concourrez à la protection de la forêt française, donc ralentirez le réchauffement climatique (ça c'est un argment de vente, vous avez remarqué), mais vous vous referez une superbe tablette de chocolat. CQFD
Partager cet article
Repost0

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 > >>