Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Prince de Montpoulet fait le ramdam (le buzz) sur la toile, et sur le papier...

Publié le par Prince Bernard

C'est une émission quotidienne, avec six nouveaux candidats à chaque fois, quarante-deux par semaine, donc plus de deux mille par an, mais rares sont ceux qui retiennent l'attention des journalistes. Bernard-Régis, Prince de Montpoulet, chevalier servant de la bicyclette, commandeur de l'ordre chevaleresque de la Salamandre Écarlate, Êvèque-messycle de l'Église des Cataphotes Resplendissants, fut donc, dimanche 12 janvier, de ces derniers.

Dès 13h21, l'émission à peine terminée, le site Voici.fr titrait « Nagui reçoit un prince dans l'émission tout le monde veut prendre sa place »

Le Prince de Montpoulet fait le ramdam (le buzz) sur la toile, et sur le papier...

Bizarrement, l'article commence par un étrillage en règle de l'animateur le plus populaire de la télé française :  « Nagui est certainement l’animateur le plus clivant du paysage audiovisuel français. Présent sur les ondes de France Inter (...), il est aussi l’animateur de N’oubliez pas les paroles et Tout le monde veut prendre sa place sur diffusés sur France 2. Quand ce ne sont pas ses plaisanteries douteuses qui interpellent, c’est bien son attitude moralisatrice qui irrite les téléspectateurs. Après une fin d’année 2019 marquée par une polémique avec la chanteuse Aya Nakamura, il a donc repris l’antenne et continue d’accueillir des candidats tous plus bigarrés les uns que les autres. Ce dimanche 12 janvier, il recevait ainsi Bernard-Régis, vêtu d’une tenue pour le moins originale : un uniforme de prince. »

Pour le reste, c'est quasiment un verbatim des paroles du Prince, bravo Marie Biros, avec quelques fautes d'orthographe que je mets en rouge :  

« Je suis prince de Montpoulet et c’est le grand uniforme de la garde princière. Comme vous le remarquerez, il y a six gallons, ce qui n’existe pas dans l’armée française. Il n’y a que dans l’armée galinomontoise » Après un silence gêné et quelques jeux de mots évidents sur les gallinacés, ajoute la journaliste en omettant de préciser que les jeux de mots évidents sont de Nagui, le candidat a explicité les origines de son titre. ''Ma femme et moi avons racheté à une autre branche de la famille une vieille propriété familiale tombée totalement en ruine, et après l’avoir restauréj’ai publié une déclaration unilatérale d’indépendance à laquelle l’État français n’a pas réagit, c’est donc un accord tacite ! '', a-t-il raconté provoquant ainsi les rires du compagnon de Mélanie Page et du public. '' Montpoulet pourquoi ? '', demande ensuite l’animateur. '' Ce n’est pas moi qui ai créé le mot, c’est depuis le cadastre napoléonien qu’on trouve Montpoulet, c’est en Ardèche. Le lieu-dit est devenu une principauté que l’on trouve maintenant sur toutes les cartes. » Décidément, les candidats de l’émission nous étonnerons toujours…»

À 15h 29, c'est NON-STOP ZAPPING qui titre  NAGUI RENCONTRE LE PRINCE DE MONPOULET DANS TOUT LE MONDE VEUT PRENDRE SA PLACE, où une certaine Mélanie C. ajoute quelques détails opportuns sur l'étymologie, les jeux de mots de Nagui et l'attitude adéquate du Prince :

« Avec sa veste rouge à galon, il explique très sérieusement que Monpoulet n’a rien à voir avec les gallinacés mais vient du mot puy. Il en faut plus pour décontenancer Nagui qui rebondit "et le sot-l'y-laisse, il est où ?". Bon prince le candidat lui rétorque que peu de monde connaît cette partie du poulet et rappelle au passage que Nagui est devenu végétarien.  »

Le Prince de Montpoulet fait le ramdam (le buzz) sur la toile, et sur le papier...
Le Prince de Montpoulet fait le ramdam (le buzz) sur la toile, et sur le papier...Le Prince de Montpoulet fait le ramdam (le buzz) sur la toile, et sur le papier...Le Prince de Montpoulet fait le ramdam (le buzz) sur la toile, et sur le papier...

Notons que Mélanie ne fait aucune faute d'orthographe et qu'elle pousse la conscience professionnelle jusqu'à ajouter l'adresse d'un des deux sites de la Principauté, ce qui vaut à ce dernier une fréquentation record :

Le Prince de Montpoulet fait le ramdam (le buzz) sur la toile, et sur le papier...

À 18h c'est le site From Press qui publiait un article de son cru, en qualifiant au passage le Prince de « roi des bizarreries » :  

Nagui recevait du beau monde ce dimanche 12 janvier dans son émission Tout le monde veut prendre sa place sur France 2. Parmi les candidats du jour, l'animateur a en effet accueilli un prince. Un invité de marque qui l'a beaucoup fait rire.

Nagui en a reçu des candidats excentriques dans ses émissions sur France 2. Des rencontres qui l'amusent toujours beaucoup. Mais cette fois, il a clairement accueilli le roi des bizarreries.

Le Prince de Montpoulet fait le ramdam (le buzz) sur la toile, et sur le papier...

Quarante-et-une minutes plus tard, le même site publiait à nouveau l'histoire, mais cette fois en la repiquant de NON STOP ZAPPING, ce qui se reconnaît à la photo :

Le Prince de Montpoulet fait le ramdam (le buzz) sur la toile, et sur le papier...

À quelle heure, ce n'est pas indiqué, mais c'est grâce à cet article signalé par un ami cycliste et prof, que la Principauté fut informée du battage. Yahoo. fr partageait à son tour l'article de NON STOP ZAPPING, ce qui fit monter en flèche le nombre de visiteurs sur le deuxième site de la Principauté, celui-ci même où vous êtes.

Le Prince de Montpoulet fait le ramdam (le buzz) sur la toile, et sur le papier...

Pour finir, le Dauphiné effectue une entrevue par téléphone qui donne lieu à double publication, très intelligemment décalée par rapport aux précédentes, l'une sur la toile, l'autre sur du papier, concomitamment :

Le Prince de Montpoulet fait le ramdam (le buzz) sur la toile, et sur le papier...
Le Prince de Montpoulet fait le ramdam (le buzz) sur la toile, et sur le papier...

Post scriptum : je découvre une page où le duo avec Nagui et ses répercussions a eu un effet encore plus spectaculaire, la page Googlemaps de la Principauté de Montpoulet, une augmentation de 9214%  :

Le Prince de Montpoulet fait le ramdam (le buzz) sur la toile, et sur le papier...

Partager cet article

Repost0

Montpoulet à la télé !

Publié le par Prince Bernard

 

Boun djou, boun an ! (patois galinomontois, variante du nord-occitan)

Ce message d'abord pour annoncer la prochaine présentation de la Principauté de Montpoulet sur les antennes nationales. Ainsi, demain dans l'Hebdo de l'Ardèche :

Montpoulet à la télé !

Ensuite pour faire le point à propos du Trésor de Montpoulet. Avec près de 80 exemplaires vendus, les frais sont couverts et surtout, deux mois après parution, commencent les retours des lecteurs. Enrichissants. 

Il y avait eu une première réaction de ma maman (que j'appelle « l'indigène des lieux » puisqu'elle est née à Montpoulet) à la version bêta. Elle n'admettait pas mon orthographe de « Méjou des vieux », qu'elle prononçait, attention, il faut bien s'en remettre à l'alphabet phonétique pour que cela soit clair, [mɛd͡zu], (« médzou ») ce qui, disait-elle, signifie midi (mi-jour) et non pas maison qui doit s'écrire « mésou ». J'ai obtempéré. Et je me rends compte maintenant, que « mésou », elle le prononce bien [mɛʒu] (« méjou ») et pas [mɛzu]. Mon orthographe était donc la bonne. Maman ne parlait pas le français dans sa famiille, elle l'a appris à l'école, mais personne ne lui a jamais appris à écrire le nord-Occitan (le « patois »).

Deux lecteurs m'ont dessillé quant au pistolet que le veau tenait. Mais ce serait divulgâcher que d'expliquer ici.

Un autre lecteur a ressorti un vieux Détective qui raconte, bien plus en détail que moi page 77, ce que fut la fin tragique d'un habitant de Saint-Victor, particulièrement odieux et détesté de tous et qu'on surnommait Le Roux.

Et pour finir, maman est revenue à la charge quand elle eut tout lu : « Où as-tu vu qu'on faisait le beurre en secouant du lait dans une bouteille (page 75) ? 

— Ben, chez tes parents, à Navas… 

— C'est pas possible, on faisait pas du beurre en secouant du lait dans une bouteille, voyons !!! D'abord, c'était pas du lait, c'était de la crème. On laissait reposer des biches de lait à la cave au frais et ma mère en récupérait la crème qu'elle mettait dans une baratte en bois et elle tournait une manivelle. Elle doit d'ailleurs toujours y mettre, à la cave, à Navas, même si le bois est certainement pourri. À Montpoulet, ma grand-mère utilisait une baratte verticale, avec une sorte de bâton. Et toutes les deux allaient vendre leur beurre au marché, alors tu penses, avec une bouteille ! Mais elles auraient fait comment pour le sortir ? »

 

De la matière pour une suite et un tome 2 ? :)

 

Partager cet article

Repost0

Pendant la vente, les travaux continuent !

Publié le par Prince Bernard

Pour une retraite paisible, en bon ordre, sans l'angoisse d'être pris à revers ou bien acculés, dussions-nous subir une attaque par la voie nord, notre Via Cassia, la plus adaptée aux véhicules standard, il me fallait absolument dégager la voie sud, notre Via Appia. C'est là, exposé au midi, qu'ont été cassés ou déracinés le plus d'arbres. C'est bien pire qu'en 99 ; c'est un massacre, une hécatombe, un génocide. Un festin pour les xylophages. Les chênes sont les plus nombreux par terre. La largeur de leurs feuilles, plus pérennes que les autres, en sont certainement la cause puisqu'elles ont ainsi retenu le plus de neige.

C'était le 17 novembre 2019.C'était le 17 novembre 2019.
C'était le 17 novembre 2019.
C'était le 17 novembre 2019.C'était le 17 novembre 2019.

C'était le 17 novembre 2019.

Après traitement :

Sur les deux derniers clichés, le chêne, en se déracinant, a renversé une énorme pierre d'un bon mètre cube. À plus de 2000kg/m3 la masse volumique du granite, pas dit que j'arrive tout seul à la remettre en place...
Sur les deux derniers clichés, le chêne, en se déracinant, a renversé une énorme pierre d'un bon mètre cube. À plus de 2000kg/m3 la masse volumique du granite, pas dit que j'arrive tout seul à la remettre en place...
Sur les deux derniers clichés, le chêne, en se déracinant, a renversé une énorme pierre d'un bon mètre cube. À plus de 2000kg/m3 la masse volumique du granite, pas dit que j'arrive tout seul à la remettre en place...
Sur les deux derniers clichés, le chêne, en se déracinant, a renversé une énorme pierre d'un bon mètre cube. À plus de 2000kg/m3 la masse volumique du granite, pas dit que j'arrive tout seul à la remettre en place...

Sur les deux derniers clichés, le chêne, en se déracinant, a renversé une énorme pierre d'un bon mètre cube. À plus de 2000kg/m3 la masse volumique du granite, pas dit que j'arrive tout seul à la remettre en place...

Il reste encore un énorme chêne couché sur la radiale qui emmène à la parcelle des dzonoaïres (genevriers). Son diamètre à la base est très supérieur à la longueur de mon guide-chaîne...

Pendant la vente, les travaux continuent !

Partager cet article

Repost0