Leçon de choses n°3 : l'échenilloir

Publié le par Les Malaugenoux

L'échenilloir est un... instrument qui permet de réduire son tour de taille et d'augmenter celui de ses biceps.
Cette apparente contradiction vous paraît suspecte, je m'y attendais; démonstration :

L'échenilloir se compose essentiellement, au bout d'un très long manche télescopique, d'un crochet pour permettre d'accrocher une petite branche de pin...

... et d'une lame en croissant qui se rabat, actionnée par une cordelette que l'on tient d'une autre main (la troisième, étant donné qu'il en faut déjà deux pour tenir le manche en l'air),
et qui coupe la branche de pin.



Pourquoi aller couper de  petites branches de pin à quatre ou cinq mètres de hauteur ? Vous ne le demandez pas, vous l'avez deviné :

C'est parce que c'est là que se trouvent les cocons des chenilles processionnaires,


 bien au chaud pour passer l'hiver aux frais du pin dont elles consomment la sève.





D'où le nom de l'instrument.


Elles ont la réputation d'être urticantes et allergisantes. Alors pourquoi les prenez-vous en main, me demanderez-vous, non ?

C'est parce que nous autres, les Pouletmontois d'altitude moyenne, nous avons développé au cours des âges une étonnante résistance à l'urticance et à l'allergie. Nous ne sommes allergiques à rien, nous voulons goûter à tout...

Ah oui, le tour de taille. Et bien, tenir la perche à bout de bras plus de trente minutes met fortement à contribution abdominaux et biceps. Quelques journées par an de ce traitement et, non seulement vous concourrez à la protection de la forêt française, donc ralentirez le réchauffement climatique (ça c'est un argment de vente, vous avez remarqué), mais vous vous referez une superbe tablette de chocolat. CQFD
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article