Le lérot dort encore, que la salamandre met bas déjà.

Publié le par Prince Bernard

Au fond d'un seau de chiffons, une boule de poils :

DSCN2741.jpg

Un lérot hibernant que je manipule sans qu'il s'inquiéte :

DSCN2747.jpg

La queue comme une anse au-dessus de pattes bien propres :

DSCN2750

Pendant ce temps, une salamandre semble perdue dans l'eau du lavoir :

DSCN2752.jpg

En fait elle se prépare à pondre (ou accoucher ? Elle est ovovivipare) dans un amas de feuilles et de mousses :

DSCN2754.jpg

Le flash lui fait prendre la fuite, elle ne semble plus dans son élément naturel, elle nage de façon très maladroite :

DSCN2757.jpg

Avant de s'immobiliser à nouveau pour se remettre en travail, toutes couleurs éclatantes :

DSCN2760.jpg

De la même façon dans nos sociétés des salamandres s'échinent pendant que des lérots se la coulent douce à Miami ;)


Publié dans Faune pouletmontoise

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ardéchois du Nord 10/03/2013 11:04


C'est beau la nature qui se réveille quand on sait l'observer.. et qu'on y est en plein dedans !!!


 


... d'où l'expression "dormir comme un lérot".. Ce billet m' a permis d'en savoir plus ce ce petit animal http://ecologie.nature.free.fr/pages/mammiferes/lerot.htm


 


Triton ou Salamandre ? (recueilli sur internet, à confirmer..)


Triton queue plate, plutôt aquatique
 salamandre queue ronde, plutôt terrestre
Chez les tritons les gandes à venin sont trés visibles tandis qu'elles le sont moins sur les salamandres, les tritons sont aussi plus trapus que les salamandres qui sont plutôt élancées... Hier
lors de ma sortie vélo vu pas mal de salamandres (?) écrasés ;-(

Prince Bernard 10/03/2013 14:03



C'est plutôt dormir comme un loir, je crois. Le loir est moins maquillé et sa queue est touffue tout du long. En plus il hiberne nettement plus longtemps que le lérot.


Et aucun doute pour la salamandre. Le jaune éclatant est sans conteste. Et puis sa maladresse à nager en surface, et seulement en surface (d'ailleurs j'en ai trouvées qui s'était noyées !)
confirme que l'adulte n'est plus aquatique du tout.