Confinement : en réduire l'impression par un sacrifice rituel

Publié le par Prince Bernard

Pour réduire l'impression de confinement, j'abats tous les arbres qui entourent le palais princier. Celui-là s'est bien débattu (branches en tension) mais il n'a pas souffert : avant de le couper en deux, je m'étais mis des plumes sur la tête et j'avais récité l'incantation numéro deux en sol majeur du chef Raoni.

Dans sa chute, l'énorme frêne a entraîné au sol plusieurs de ses voisins...
Dans sa chute, l'énorme frêne a entraîné au sol plusieurs de ses voisins...

Dans sa chute, l'énorme frêne a entraîné au sol plusieurs de ses voisins...

...dont ce petit noyer qu'il a courbé, manquant tout juste l'étouffer :

Confinement : en réduire l'impression par un sacrifice rituel

Je me suis naturellement précipité à son secours et l'ai libéré en quelques tranchants de tronçonneuse :

Confinement : en réduire l'impression par un sacrifice rituel

Il m'a ensuite fallu deux jours pour réduire la masse informe du grand frêne en billots réguliers d'une petite coudée de long, la seule mesure qui convienne à la crémation sacrificielle dans notre poêle-cheminée :

Confinement : en réduire l'impression par un sacrifice rituel
Confinement : en réduire l'impression par un sacrifice rituelConfinement : en réduire l'impression par un sacrifice rituel
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article