Le Prince de Montpoulet fait le ramdam (le buzz) sur la toile, et sur le papier...

Publié le par Prince Bernard

C'est une émission quotidienne, avec six nouveaux candidats à chaque fois, quarante-deux par semaine, donc plus de deux mille par an, mais rares sont ceux qui retiennent l'attention des journalistes. Bernard-Régis, Prince de Montpoulet, chevalier servant de la bicyclette, commandeur de l'ordre chevaleresque de la Salamandre Écarlate, Êvèque-messycle de l'Église des Cataphotes Resplendissants, fut donc, dimanche 12 janvier, de ces derniers.

Dès 13h21, l'émission à peine terminée, le site Voici.fr titrait « Nagui reçoit un prince dans l'émission tout le monde veut prendre sa place »

Le Prince de Montpoulet fait le ramdam (le buzz) sur la toile, et sur le papier...

Bizarrement, l'article commence par un étrillage en règle de l'animateur le plus populaire de la télé française :  « Nagui est certainement l’animateur le plus clivant du paysage audiovisuel français. Présent sur les ondes de France Inter (...), il est aussi l’animateur de N’oubliez pas les paroles et Tout le monde veut prendre sa place sur diffusés sur France 2. Quand ce ne sont pas ses plaisanteries douteuses qui interpellent, c’est bien son attitude moralisatrice qui irrite les téléspectateurs. Après une fin d’année 2019 marquée par une polémique avec la chanteuse Aya Nakamura, il a donc repris l’antenne et continue d’accueillir des candidats tous plus bigarrés les uns que les autres. Ce dimanche 12 janvier, il recevait ainsi Bernard-Régis, vêtu d’une tenue pour le moins originale : un uniforme de prince. »

Pour le reste, c'est quasiment un verbatim des paroles du Prince, bravo Marie Biros, avec quelques fautes d'orthographe que je mets en rouge :  

« Je suis prince de Montpoulet et c’est le grand uniforme de la garde princière. Comme vous le remarquerez, il y a six gallons, ce qui n’existe pas dans l’armée française. Il n’y a que dans l’armée galinomontoise » Après un silence gêné et quelques jeux de mots évidents sur les gallinacés, ajoute la journaliste en omettant de préciser que les jeux de mots évidents sont de Nagui, le candidat a explicité les origines de son titre. ''Ma femme et moi avons racheté à une autre branche de la famille une vieille propriété familiale tombée totalement en ruine, et après l’avoir restauréj’ai publié une déclaration unilatérale d’indépendance à laquelle l’État français n’a pas réagit, c’est donc un accord tacite ! '', a-t-il raconté provoquant ainsi les rires du compagnon de Mélanie Page et du public. '' Montpoulet pourquoi ? '', demande ensuite l’animateur. '' Ce n’est pas moi qui ai créé le mot, c’est depuis le cadastre napoléonien qu’on trouve Montpoulet, c’est en Ardèche. Le lieu-dit est devenu une principauté que l’on trouve maintenant sur toutes les cartes. » Décidément, les candidats de l’émission nous étonnerons toujours…»

À 15h 29, c'est NON-STOP ZAPPING qui titre  NAGUI RENCONTRE LE PRINCE DE MONPOULET DANS TOUT LE MONDE VEUT PRENDRE SA PLACE, où une certaine Mélanie C. ajoute quelques détails opportuns sur l'étymologie, les jeux de mots de Nagui et l'attitude adéquate du Prince :

« Avec sa veste rouge à galon, il explique très sérieusement que Monpoulet n’a rien à voir avec les gallinacés mais vient du mot puy. Il en faut plus pour décontenancer Nagui qui rebondit "et le sot-l'y-laisse, il est où ?". Bon prince le candidat lui rétorque que peu de monde connaît cette partie du poulet et rappelle au passage que Nagui est devenu végétarien.  »

Le Prince de Montpoulet fait le ramdam (le buzz) sur la toile, et sur le papier...
Le Prince de Montpoulet fait le ramdam (le buzz) sur la toile, et sur le papier...Le Prince de Montpoulet fait le ramdam (le buzz) sur la toile, et sur le papier...Le Prince de Montpoulet fait le ramdam (le buzz) sur la toile, et sur le papier...

Notons que Mélanie ne fait aucune faute d'orthographe et qu'elle pousse la conscience professionnelle jusqu'à ajouter l'adresse d'un des deux sites de la Principauté, ce qui vaut à ce dernier une fréquentation record :

Le Prince de Montpoulet fait le ramdam (le buzz) sur la toile, et sur le papier...

À 18h c'est le site From Press qui publiait un article de son cru, en qualifiant au passage le Prince de « roi des bizarreries » :  

Nagui recevait du beau monde ce dimanche 12 janvier dans son émission Tout le monde veut prendre sa place sur France 2. Parmi les candidats du jour, l'animateur a en effet accueilli un prince. Un invité de marque qui l'a beaucoup fait rire.

Nagui en a reçu des candidats excentriques dans ses émissions sur France 2. Des rencontres qui l'amusent toujours beaucoup. Mais cette fois, il a clairement accueilli le roi des bizarreries.

Le Prince de Montpoulet fait le ramdam (le buzz) sur la toile, et sur le papier...

Quarante-et-une minutes plus tard, le même site publiait à nouveau l'histoire, mais cette fois en la repiquant de NON STOP ZAPPING, ce qui se reconnaît à la photo :

Le Prince de Montpoulet fait le ramdam (le buzz) sur la toile, et sur le papier...

À quelle heure, ce n'est pas indiqué, mais c'est grâce à cet article signalé par un ami cycliste et prof, que la Principauté fut informée du battage. Yahoo. fr partageait à son tour l'article de NON STOP ZAPPING, ce qui fit monter en flèche le nombre de visiteurs sur le deuxième site de la Principauté, celui-ci même où vous êtes.

Le Prince de Montpoulet fait le ramdam (le buzz) sur la toile, et sur le papier...

Pour finir, le Dauphiné effectue une entrevue par téléphone qui donne lieu à double publication, très intelligemment décalée par rapport aux précédentes, l'une sur la toile, l'autre sur du papier, concomitamment :

Le Prince de Montpoulet fait le ramdam (le buzz) sur la toile, et sur le papier...
Le Prince de Montpoulet fait le ramdam (le buzz) sur la toile, et sur le papier...

Post scriptum : je découvre une page où le duo avec Nagui et ses répercussions a eu un effet encore plus spectaculaire, la page Googlemaps de la Principauté de Montpoulet, une augmentation de 9214%  :

Le Prince de Montpoulet fait le ramdam (le buzz) sur la toile, et sur le papier...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article